ABC

Genre Pop, Funk, New wave
Membres Martin Fry, Mark White, Mark Lickley, David Palmer
Années actives Depuis 1980
Site officiel

Originaire de Sheffield au nord de l'Angleterre, le groupe ABC formé par le chanteur Martin Fry en 1980, prend la succession de Vice Versa, formation dans laquelle figurait également Stephen Singleton (passé des claviers au saxophone) et Mark White (claviers). Signé par le label indépendant Neutron Records, le groupe étoffé avec le bassiste Mark Lickey et le batteur David Palmer réalise en 1981 un premier simple classé n° 19, « Tears Are Not  Enough », avant de connaître un succès international l'année suivante avec les hits « Poison Arrow » (n° 6) et « The Look of Love » (n° 4), suivis  par l'album The Lexicon of Love, qui, produit par Trevor Horn, se classe en tête des ventes et figure dans les listes des meilleurs disques de 1982. Groupe de pop synthétique aux arrangements sophistiqués, ABC subit un revers avec le départ de David Palmer pendant l'enregistrement du deuxième album Beauty Stab (n° 12), paru en 1983. Malgré une certaine popularité sur le marché américain, l'album suivant How to Be a... Zillionaire! (1985), enregistré avec l'apport de deux vocalistes, n'atteint pas le résultat escompté au Royaume-Uni (n° 28).

Réduit au duo Martin Fry et Mark White après des départs successifs, ABC prend un virage acid house avec l'album Up (1989), puis dance pop sur Abracadabra (1991). Depuis seul aux commandes, Martin Fry conserve le nom ABC, qui effectue deux retours à plusieurs années d'intervalle avec les albums Skyscraping (1997), puis Traffic (2008). En 2016, sept ans après un concert au Royal Albert Hall autour de l'album The Lexicon of Love, Martin Fry et Anne Dudley (claviers et orchestration) font à nouveau équipe sur l'album studio The Lexicon of Love II, qui crée la surprise en se classant n° 5 des charts britanniques.

Nourri de Northern Soul et de rock arty des années 70, Martin Fry forme ABC en réaction à la cold wave et à son rock robotique, rythmé par des synthés froids. ABC est programmé pour faire la part belle à des arrangements riches et vivants, cordes cossues, cuivres chauds, basses inspirées du funk.

Alphabet amoureux

The Lexicon of Love, leur premier album, sort en 1982 et rencontre l'adhésion immédiate  et massive du public. « Poison Arrow » se classe No 6 des ventes, « The Look of Love » est No 4, l'album lui se contente de la 1ere place durant une partie de l'été. Après un second album, Beauty Stab en 1983, loin de convaincre; il faut attendre 1985 et How To Be A...Zillionaire! pour que ABC produisent un nouvel album d'envergure. Plus basiquement dansant, l'album n'a cependant pas l'éclat de The Lexicon of Love.

Précurseurs inoubliables

Le groupe, entendez Martin Fry le seul véritable leader, s'échine ensuite à marier les sons de la techno naissante avec les influence soul des classiques américains. Le résultat ne retrouve jamais l'originalité et l'équilibre des débuts. C'est sans surprise que ABC cesse d'exister en 1992. Martin Fry tente de relancer le groupe en 1997, évidemment sans succès. ABC laisse le souvenir éclatant d'un immense rayon de soleil à l'été 1982. Sans ABC pas de soul aux yeux bleus digne de ce nom, pas de pont solide entre David Bowie et autres Roxy Music et les années 80. The Lexicon of Love reste une étape fondamentale et un album extrêmement brillant.

 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article